Accueil

Le mot « Yoga » provient de la racine en sanskrit « yug », qui signifie unir, joindre, atteler, mettre sous le joug. Le yoga, discipline millénaire originaire de l’Inde, permet l’union et l’harmonie entre le corps, le mental et l’esprit. 

Gérard Blitz disait:

« Essentiellement, le yoga équilibre nos fonctions. Facilite la régulation et la coordination du fonctionnement extrêmement complexe du corps. C’est par l’équilibre du corps, par l’équilibre physiologique que nous créons l’équilibre psychologique et psychique qui nous font si cruellement défaut. Voilà la raison d’être du yoga. »

IMG_6129

Essentiel yoga, c’est l’enseignement du Hatha Yoga basé sur

– Un travail corporel important par les postures traditionnelles de yoga, axé sur la colonne vertébrale (asana). La pratique régulière des asanas sculpte, tonifie et renforce le corps tout en respectant ses limites et capacités. Cette pratique corporelle a un effet apaisant sur l’esprit.

– Un travail sur la respiration par différentes techniques (pranayama). Le « pranayama » nous enseigne à respirer correctement, régulièrement et lentement. Une respiration fluide apporte la santé et la vitalité au corps tout entier. Les émotions étant étroitement liées à la respiration, une respiration plus profonde calme et apaise les fluctuations de l’esprit.

– Un travail sur la détente du corps par des relaxations profondes. La relaxation est une partie importante de la pratique du yoga. C’est grâce aux exercices de détente profonde que les tensions physiques et mentales sont effacées du corps et de l’esprit et que les effets négatifs du stress (maux de tête, dépression, troubles digestifs, dépendances, insomnies, etc…) sont progressivement éliminés.

– Une préparation à la méditation par différentes pratiques (pleine conscience, vipassana, zen…). La méditation est au cœur du yoga. Cette pratique développe la capacité de vivre le moment présent et nous permet de découvrir qu’il existe en chacun de nous, sous les vagues de notre mental, un océan de calme, de paix et d’amour.

« Laisser » comme disait Krishnamurti « la méditation venir à vous sans la retenir… puisque ce que nous retenons est la mémoire de ce qui a été et ce qui a été est la mort de ce qui est. »  

SONY DSC

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s